Top chef à la maison

Depuis que je suis en âge de manger autre chose que du lait, mes parents se sont transformés en candidats de Top Chef. Avant mon arrivée, ils étaient experts dans l’art de faire rissoler des poêlées toutes faites, de régler le micro-ondes ou de passer commande chez Ronald. Je les soupçonne fortement d’avoir beaucoup hésité à me caler sur le même régime qu’eux, mais ils ont finalement renoncé, se disant sans doute que ce serait relou que je leur pique leurs frites dès cinq mois. Alors on a commencé à les croiser dans les magasins bio, avec leur petit sac en papier recyclable rempli de courgettes et autres carottes pleines de terre. Et depuis, chaque jour, j’ai droit à mon petit plat préparé avec amour et quelques soupirs.

Ils ont bien essayé de me faire avaler des petits pots tout prêts, mais je ne suis pas un lapin de six semaines. Hors de question que je me passe du plaisir de les voir enfiler le tablier et peler les légumes. Quand je les vois discrètement verser un petit pot dans mon assiette et y ajouter de la viande hachée pour faire genre c’est moi qui l’ai fait, c’est pas difficile, dès que la première cuillère franchit ma bouche, je la renvoie à l’expéditeur par voie de postillons.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une cuillère pour maman, une cuillère pour doudou (giveaway)

Quand j’étais encore dans ma grotte, ma reum était persuadée que j’aimerais tout ce qui brille. Alors elle a accroché des étoiles phosphorescentes au plafond de ma chambre (et de celle de mes parents, puisque c’est là que je dors encore) (genre c’est pas pour elle qu’elle les a accrochées) (pas du tout), elle a acheté moult veilleuses et elle a craqué sur plein de trucs qui projettent des lumières au plafond et sur les murs, comme une tortue qui fait des vagues.
J’aurais voulu te dire qu’elle avait tort, mais je dois bien admettre que sur ce coup-là, elle a assuré. Je kiffe ce qui brille, ce qui clignote, ce qui est lumineux. Depuis que je suis tout petit, la simple vue de lumières qui dansent au plafond suffit à me calmer instantanément, c’est un peu le remède miracle quand je n’arrive pas à dormir. Ca et le doux bruit de tracteur qui s’échappe de la gorge de mon père.

Alors quand la boutique Une cuillère pour Doudou m’a envoyé un truc qui brille, je te dis pas comme j’étais content. Si j’avais pu, j’aurais dansé la gigue.
Regarde, une lanterne magique Trousselier :

(les photos sont floues parce que ça tourne)
(et elles sont penchées parce que ma reum a une jambe plus courte que l’autre)

T’as vu, c’est le Petit Prince dessus !

Ce truc est magique, il tourne à la force de la chaleur de la lumière et me raconte une histoire colorée tous les soirs. Je l’aime d’amour.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Faut pas pousser

La dernière fois, quand je t’ai présenté la chancelière qui partage désormais ma vie, je te disais que j’avais une nouvelle poussette dont j’allais te parler très vite. Eh bien très vite, c’est aujourd’hui et tu ne vas pas être déçu puisque la poussette dont je vais te parler, c’est un peu BEAUCOUP la classe à Dallas.

Mais d’abord je plante le décor, si tu veux bien.

Depuis que je suis sorti de ma grotte, j’ai droit à ma balade une fois par jour, ou presque. C’est-à-dire que les jours où il fait Moscou et les jours de grosses pluies on évite d’aller braver les éléments. Dans la famille Patémérère je demande la mère et le fils.
La plupart du temps, je suis en écharpe ou en porte-bébé, parce que ma reum a décrété que j’étais mieux contre elle, on ne va pas la contrarier. J’espère seulement que d’ici mon adolescence elle aura changé d’avis et coupé le cordon, je me vois mal arriver au lycée sur la hanche de ma mère.

Parfois, on prend la poussette. Genre quand il fait vraiment très froid, parce que dans la poussette je suis plus à l’abri que dans l’écharpe, ou quand on va manger au resto par ex, histoire que je ne me retrouve pas avec les restes dans les cheveux.
D’ailleurs, on prend de plus en plus la poussette parce que ma reum se plaint pas mal du dos en ce moment( la chochotte). Soi-disant je suis lourd…
Donc j’ai la même poussette depuis ma naissance et on l’aime d’amour tellement elle est top. Disons qu’elle a l’argument ultime : elle me permet d’être assis face à celui qui pousse la poussette. Enfin plus exactement elle permet à ma reum de m’avoir face à elle en permanence. Le souci, c’est que j’ai beau trouver ma mère très attractive (surtout quand elle a oublié de s’épiler la moustache), j’ai de plus en plus envie de voir un peu ce qui se passe autour et je fais tout pour le lui faire comprendre : je me penche, je me tords, je râle. Je sais y faire, tu sais.
Elle pourrait simplement retourner ma poussette, mais ces derniers temps elle pensait de plus en plus à acheter une poussette canne, plus légère, plus compacte, plus pratique. Faut dire qu’elle a la voiture de Oui-Oui et que tout gain de place est appréciable. Autant te dire que quand on lui a proposé de recevoir une super poussette canne, elle a fait des rondades dans le salon pour manifester sa joie.
Tu m’étonnes, faut voir la poussette.

Quand le livreur est venu sonner, c’est mon père qui s’est précipité pour lui ouvrir en faisant des rondades. Il a déballé ma poussette en poussant des petits cris, j’ai cru qu’il allait falloir appeler François 1er pour le faire exorciser, mais non, il allait bien.

Il était juste en train de découvrir la nouvelle poussette MacLaren BMW Buggy.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !