Un accouchement animé

Quand Google te dit que oui, une contraction toutes les deux minutes, va falloir y aller.

———-

Quand tu marches jusqu’à la voiture.

———-

Quand ton mec t’emmène à la maternité.

———-

Quand t’arrives dans la salle de travail. Et que t’as plus envie, d’un coup.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon timbre à moi (sponso)

Dans quelques jours, je fête mon premier anniversaire. Je suis un vieux, quoi. Ceux qui me lisent depuis le début doivent se dire « déjà », je vous laisse imaginer ce que se dit ma reum. Si je m’écoutais, je vous dirais que je la surprends parfois en train de renifler les petits bodys taille naissance, rangés depuis longtemps, qu’elle replonge souvent dans les photos de notre rencontre avec nostalgie, mais je ne vous le dirai pas. Parce qu’en vrai, elle a beau trouver que ça passe vite, elle kiffe de plus en plus notre relation. Et moi aussi. Mais on n’est pas là pour causer guimauve, pas vrai ?

Donc, dans quelques jours, je fête mon premier anniversaire. Pour l’occasion, ma reum a invité nos proches et, je te le donne en mille, elle a fait ça par SMS. Je vous le dis, les bonnes manières se perdent et je pense que ma mère mériterait d’aller faire un stage chez Nadine de Rotschild pour sa peine. Bon, elle a quand même prévu de faire les choses en grand mais quand même, un SMS quoi. Alors quand, il y a quelques jours, on lui a proposé de tester le service MonTimbraMoi, je lui ai fait comprendre que c’était l’occasion de se rattraper et d’envoyer de VRAIES invitations, avec de jolis timbres.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je bave oui, mais je bave à la mode (giveway)

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais mon deuxième prénom aurait pu être Escargot. Et je ne parle pas des escargots de Lanvin, même si ma reum kifferait. Non, je parle de la BAVE. Je bave. Mais genre beaucoup beaucoup. Je pourrais alimenter la France en eau pendant les cinquante prochaines années et vous pourriez sans problème prendre trois bains par jour, aucune pénurie en vue.
Ce n’est pas très glamour, je vous l’accorde, mais j’ai une bonne excuse : je fais mes dents. Ca fait bientôt douze mois que je suis né, neuf que je fais mes dents. Quand elles seront toutes sorties, le taux d’humidité de la maison va brusquement chuter, je vous le dis.

Bref.
Au départ, ma reum n’était pas trop pour me laisser porter un bavoir toute la journée. Faut dire que dans le genre moche, le bavoir se pose là. Surtout que les miens, y a les jours de la semaine marqués dessus, quelle idée. Je ne sais pas, ça devait rappeler à ma mère ses culottes quand elle était petite.
Alors au départ, plutôt que de me laisser un bavoir toute la journée, elle préférait me changer plusieurs fois par jour, dès que le body était mouillé. Quand je dis « au départ », c’est-à-dire que ça a duré deux jours. Finalement, elle s’est dit qu’elle allait faire comme pour elle, privilégier le confort à l’esthétique (coucou les culottes de grossesse) et je me suis trimballé pendant des mois avec un truc moche accroché au cou. Jusqu’à ce que Funky Giraffe vienne me sauver.

Funky Giraffe, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est des produits pour bébés au design sympa, à l’image de leur produit phare : le bandanas-bavoir. Vous pensez bien que ma reum a sauté sur l’occasion quand la marque lui a proposé de les tester. C’est ainsi que je me suis retrouvé avec trois bavoirs-qui-ne-ressemblent-pas-à-des-bavoirs et qui me donnent un petit look de Patrick Bruel dans sa période Patriiiiiiiiiiiiiick.

Le bandanas-bavoir flashy.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !