Blog Archives

Drôles de parents

Ils nous reniflent les pieds. Ou les couches.

Ils nous mettent des pailles dans le nez. Et aspirent.

Ils nous parlent en langage codé : bibi, bobo, cacou, coucouche, dodo, tototte, mimi, caca kaki collé au cucul, doudou, néné et autres rototo.

Ils se disputent en chuchotant et s’insultent par SMS, pour qu’on n’entende pas.

Ils nous filment quand on mange/pleure/rit/prend le bain/galère pour se retourner/ronfle.

Ils font la danse de la joie quand on fait de « magnifiques cacas bien moulés ».

Ils disent « c’est pour ton bien » en nous mettant des suppositoires. Ils disent « je t’aime » en nous envoyant des giclées de sérum phy dans le pif.

Ils nous donnent à manger des courgettes, des carottes, des haricots verts, du poisson, du poulet. Et eux ils se tapent des Big Mac et du Nutella.

Read more »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon papa à moi

Mon père, c’est trop mon héros.

Quand j’étais dans ma grotte, j’entendais souvent ma reum lui demander s’il s’occuperait bien de moi, s’il serait présent, s’il pensait qu’il aimerait ça, être père. C’est qu’elle est relou, ma mère, à toujours poser des questions dont personne ne connaît les réponses. Mon père avait beau répondre « oui » à tout, elle lui répondait invariablement « de toute manière tu ne peux pas en être sûr, on n’y est pas encore ».
Mais pour autant, ça ne l’empêchait pas de poser la question.

Maintenant, on y est. Et moi je peux te le dire, mon reup il assure.

Il me fait des sourires tout le temps, même que j’ai beau essayer de lutter, je suis obligé de les lui rendre.

Il me parle de tout, même s’il n’a rien à dire. L’autre jour, il m’a expliqué comment on faisait des pâtes. Je m’en fous un peu, des pâtes, mais j’aime tellement qu’il me parle que je ne dis rien.

Il a inventé des jeux rien qu’à nous : il me fait danser, il fait des bruits avec sa bouche, il me fait des bisous qui claquent sur le ventre. Et moi ça m’éclate tellement que je ris aux éclats.

Il est fier de voir que je lui ai piqué pas mal de choses. Mes pieds, par exemple, avec le gros orteil aussi long que son voisin. Ou mon oeil gauche qui est bien plus fermé que le droit quand je suis fatigué.

Read more »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Etre parent, en fait, c’est une religion

Dites donc, vous n’avez jamais remarqué que la parentalité avait plein de points communs avec les religions ? Si si, regardez :

Comme chaque religion, la parentalité a ses prières.
Et alors, pas des moindres. Chaque soir, dans la pénombre des chambres d’enfants, les parents entonnent ces refrains en espérant de toutes leurs forces restantes être entendus par le marchand de sable qui  viendra assommer les enfants avec des sacs de gravier dans leur adorable petite gueule. Mais franchement, les vieux, vous pensez vraiment qu’avec des paroles comme ça vous allez endormir qui que ce soit ?

  • Dodo, l’enfant Do, l’enfant dormira bien vite
    Dodo, l’enfant Do, l’enfant dormira bien tôt

Ouais, dans vos rêves. Si vous croyez que c’est parce que vous le dites qu’on va le faire, vous feriez aussi bien de nous dire d’arrêter de nous mettre à pleurer pile poil au moment où le suspense devient insoutenable pendant Plus belle la vie. On vous a pas dit que les bébés n’étaient pas livrés avec l’option obéissance de série ?

  • Fais Dodo, Colas mon p’tit frère
    Fais dodo, t’auras du gâteau
    Maman est en haut, qui fait du gâteau
    Papa est en bas, qui fait du chocolat

Alors déjà, c’est qui ce Colas ? Non parce qu’appeler les bébés par le prénom d’un autre, ce n’est pas ce que j’appellerais la meilleure tactique pour se faire bien voir et obtenir ce que vous voulez. Et puis, c’est bien aimable d’essayer de nous appâter avec de la nourriture, mais encore faudrait-il que nous puissions en profiter. Vous voyez, moi, par exemple, le gâteau ne fait pas encore partie de mon alimentation. Alors je sais pas, proposez-moi un bon litron de lait frais ou un truc dans le genre. Faut s’adapter, quoi.
Je passe volontairement sur le double sens évident de dernière phrase, parce que c’est un blog décent ici.

Read more »

Rendez-vous sur Hellocoton !