Blog Archives

Abandon

Les vieux, arrêtez tout, rien ne va plus.
Mes parents ont osé m’abandonner.
Depuis 17 mois, je m’échine chaque jour à rendre leur vie plus belle, à la parsemer de petits plaisirs quotidiens (un petit cacakipu par-ci, un petit pipidanleuil par-là) et pour quoi ? Je vous le demande. Aucune reconnaissance, rien, nada, tchi. Ils sont partis en week-end sans moi. Soi-disant pour fêter leur anniversaire de mariage. Ils avaient eu la décence de ne pas me faire le coup l’année dernière, parce que j’étais trop petit, il faut croire que les bonnes habitudes se perdent.

Pourtant, j’ai tout fait pour les en empêcher.
Leur départ était initialement prévu en septembre. Ca faisait des jours que je les entendais en parler, genre j’existe pas. La veille, j’ai vu la valise se remplir, il n’y avait aucune affaire à moi à l’intérieur. Ils ne pensaient quand même pas que j’allais les laisser faire sans broncher ? Eh ben si, ils y ont cru. Les inconscients.
Le matin du départ, quand ma mamie est arrivée pour me garder, mon plan était déjà en route. Une jolie fièvre, ma toute première, pour leur faire comprendre que ce ne serait pas si facile. Ça a marché, ils ont annulé. J’ai même eu droit à un cadeau pour me réconforter. Je suis un génie.
Après, je n’en ai plus entendu parler. Je pensais que c’était terminé, qu’ils avaient compris. Que nenni, les vieux, que nenni. Ils sont malins, mes parents. Ils faisaient exprès de ne plus en parler devant moi, mais le week-end dernier, ils sont partis, me laissant seul avec mamie.
Bon, j’avoue, j’ai passé un super week-end, on a passé des heures à jouer avec ma grand-mère et elle m’a fait des câlins dans l’oreille, j’ai kiffé.

Le dimanche soir, quand mes parents sont revenus, ils ont fait comme si de rien n’était. Les fous. Ils m’ont pris dans leurs bras en me couvrant de bisous, genre j’allais tout oublier et leur pardonner direct. Évidemment, j’ai fait mon sauvageon, comme si c’était la première fois de ma vie que je les voyais. « Qui êtes-vous ? ». J’ai été obligé de céder en réceptionnant mes cadeaux.

Read more »

Rendez-vous sur Hellocoton !

La petite écharpe sans noeud Je Porte Mon Bébé

Je suis un bébé chanceux.

J’avais déjà eu l’honneur de tester l’écharpe JPMBB, voilà que Je Porte Mon Bébé m’a proposé de tester sa nouveauté : la petite écharpe sans nœud. Autant te dire que, quand ma reum a reçu le mail, elle a sauté de joie. J’ai essayé de l’imiter mais, vu que je ne suis pas encore super solide sur mes jambes, je me suis vautré. Et ça a fait rire ma mère.

Donc, depuis que je marche (ouais, je vous ai pas dit ?) (je cavale, les vieux !), j’accepte de moins en moins d’être porté. Ma reum insiste, elle aime bien m’avoir tout contre elle, mais va falloir qu’elle comprenne que je ne suis pas un bébé. Ah si ?
Je suis un bébé assez docile, donc je la laisse faire de temps en temps. Histoire qu’elle me trouve assez gentil pour avoir envie de me filer du Nutella.

A la maison, on a plusieurs systèmes de portage.

Le premier, celui qu’on utilise depuis que je suis sorti de ma grotte, c’est l’écharpe Je Porte Mon Bébé. Vous savez déjà ce que j’en pense, c’est le TOP de l’écharpe, il ne faut même pas hésiter. Si vous voulez acheter une écharpe, c’est une JPMBB qu’il vous faut. Au départ, les histoires de nœuds peuvent paraître rebutantes, mes vieux ont eu envie d’étrangler le mec qui des tutos vidéos une centaine de fois, mais on prend vite le coup et après elle devient indispensable. J’ai passé des jours et des jours blotti contre ma reum ou mon père, je kiffais. Et au moment des coliques, ça a été juste miraculeux.

Au moment de passer au portage sur la hanche, on a diversifié les modes de portage. A l’écharpe, qu’on gardait pour les longues balades, les crises ou les gros câlins serrés, on a ajouté un sling. Plus rapide à mettre en place, il prend moins de place et soutient les bébés en toute sécurité mais on la réserve aux portages plus courts, parce que c’est quand même moins confortable. Au niveau physiologique, pas de souci, si le bébé est bien positionné il n’y a aucun risque, mais, en tout cas concernant celle qu’on a à la maison, le tissu est plus raide. C’est normal pour le soutien, me diras-tu, et tu auras raison mon chaton, mais ça fait mal au cucul.
Vous, vous êtes mieux assis sur un canapé moelleux que sur une chaise dure ? Eh ben c’est pareil.

Read more »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Emma, mes fesses lui disent merci (code promo)

Depuis que je suis sorti de ma grotte, plusieurs fois par jour j’ai droit à un récurage complet de la partie fessière. A chaque fois, le parent en charge du délicat dossier (celui qui a perdu à la courte paille) m’allonge sur la table à langer, déballe la marchandise en retenant son souffle, nettoie et remballe le tout. Au tout début, je me laissais faire placidement, malgré quelques jets bien orientés dans le décolleté, mais maintenant que je suis un grand, je m’amuse avec les nerfs de mes vieux en essayant de me retourner, de me lever ou en balançant des coups de pieds. Tu devrais voir leur tête quand je fais semblant de tomber, ça vaut de l’or.

Si le rituel a donc quelque peu changé, les produits utilisés sont les mêmes depuis le début : coton et liniment, point barre. Tu connais la psychose de ma reum pour tout ce qui touche à son petit bébé fragile et délicat (moi donc) et, même si elle s’est un peu détendue de la gaine, elle fait attention à ce qu’elle me met sur la peau. A l’occasion, quand j’ai mangé trop de courgettes ou quand on est en déplacement, elle utilise des lingettes, mais à chaque fois elle croise les doigts pour que je ne me transforme pas en ragondin vert. Oui, j’ai dit qu’elle s’était UN PEU détendue.

Côté économique, par contre, pas sûr qu’on s’y retrouve. Le liniment ne coûte pas grand chose, certes, mais ma mère semble incapable de se restreindre sur le coton, je n’ose pas imaginer ce qu’elle consomme en papier toilette. Donc au niveau du porte-monnaie, le coton doit représenter un petit budget. Tiens, on va poser le problème, comme ça on saura.

Madame G. change la couche de son bébé en moyenne 6 fois par jour : 2 grosses commissions et 4 petites commissions. Pour chaque grosse commission, elle utilise 5 cotons. Pour chaque petite commission, elle utilise 1 coton. Sachant qu’un paquet contient 80 cotons et coûte 1,78 et que le bébé est âgé de 1 an et 33 jours, quel budget a été alloué aux cotons depuis sa naissance ?
Vous avez 4 heures, calculatrices interdites.

Read more »

Rendez-vous sur Hellocoton !